Reconnaissance et crédibilité

Fort de sa crédibilité et de son rôle pertinent en matière de « Soft Power », l’Institut Amadeus a concrètement accompagné, ces trois dernières années, le Royaume sur ces principales priorités stratégiques.

Rapprochement avec le Rwanda et ouverture sur l’Afrique de l’Est

La présence du Président Kagamé aux MEDays 2015 a permis d’initier un rapprochement stratégique entre le Maroc et le Rwanda, s’étant matérialisé par la visite officielle du Président rwandais au Maroc en juin 2016 et par la visite Royale au Rwanda en octobre 2016. Le Rwanda, à travers l’implication personnelle de son Président, a joué un rôle majeur durant la campagne de retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA).

Accompagnement de la stratégie de retour du Maroc au sein de l’UA

Fort de son réseau africain, l’Institut Amadeus a mené, durant toute la campagne lancée par le Royaume dans l’optique de retrouver sa place au sein de l’UA, sa « famille institutionnelle », des actions de lobbying et de sensibilisation auprès des décideurs africains. Ces actions se sont, notamment, matérialisées par la présence d’Alpha Condé, Président de la Guinée et Président en exercice de l’Union Africaine, lors des MEDays 2017.

Adhésion du Royaume à la CEDEAO

A la suite des décisions du Sommet d’Abuja de décembre 2017, l’Institut Amadeus, en partenariat avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), a entrepris d’organiser une série de conférences en Afrique de l’Ouest au sujet de la demande du Royaume d’Adhérer à la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). A travers ces conférences, l’Institut Amadeus a permis d’instaurer une écoute respective ainsi qu’un dialogue franc et ouvert entre les principaux acteurs ouest-africains et marocains concernés, sur les conditions optimales d’un élargissement, au Royaume du Maroc, de la CEDEAO.
L’Institut Amadeus publie aussi continuellement des analyses et des études autour des problématiques et défis africains, il organise des panels, workshops et conférences dédiés à l’Afrique, avec le concours de personnalités, d’experts, d’académiciens et de chercheurs nationaux et internationaux.
L’Institut a notamment publié l’étude « Maroc-Afrique : 15 recommandations pour un co-développement responsable et durable ». Sa réédition, « le Maroc en Afrique : la Voie Royale », ouvrage collectif de référence, met en relief la Vision Royale relative au partenariat entre le Maroc et les différents pays africains avec, d’une part, les stratégies des entreprises marocaines présentes sur le continent et, d’autre part, les données macro-économiques et géostratégiques de l’Afrique. Cet ouvrage a été remis à Sa Majesté le Roi Mohammed VI par le Président de l’Institut Amadeus lors de la fête de la jeunesse en Août 2015.
L’Institut Amadeus s’est aussi particulièrement distingué par la publication de divers documents scientifiques, des rapports annuel MEDays, du rapport Global Growth Outlook, du livre blanc Education / Classe moyenne, du Mémorandum Réforme constitutionnelle, de la revue Géopolitik (spécialisée en relations internationales), ainsi que de divers rapports, publications sectorielles ou ouvrages.
L’Institut Amadeus publie également son «Indice Amadeus de stabilité en Afrique». Cet indice essaie de cerner les enjeux de stabilité et les risques politiques réels de 54 pays africains. Il met en relation 18 composantes regroupées dans quatre grands domaines : la stabilité politique, la stabilité sécuritaire, la stabilité sociale et la stabilité environnementale. L’Indice Amadeus dresse aussi une cartographie des pays africains qui aident les investisseurs dans leurs stratégies de développement en Afrique. Par ailleurs, l’Institut Amadeus organise, tout au long de l’année, des conférences et des workshops sur des sujets d’intérêt national avec la participation d’experts, d’académiciens et de chercheurs locaux. Parmi les sujets traités, figurent des thèmes tels que l’éducation, la classe moyenne, le développement des énergies renouvelables, le Sahara marocain, les stratégies de croissance économique, le rôle du Maroc dans les synergies économiques africaines, ou encore l’accompagnement de la présidence marocaine de la COP22. En mai 2016, une conférence a été organisée sur le thème : « Marketing pays : modéliser la Marque Maroc », avec comme objectif de s’interroger par rapport à la construction d’une image distinctive du Maroc, qui permettrait de positionner la Marque Maroc sur la scène internationale.
Face aux nombreux enjeux économiques mondiaux, l’Institut Amadeus a organisé en 2013 et 2014, la « Global Growth Conference » (GGC), qui a réuni, à chaque édition, près de 400 décideurs économiques et responsables politiques. La GGC, exclusivement dédiée aux questions économiques et géo-économiques, est une plateforme destinée à explorer les opportunités et les défis de la croissance globale. Les sujets traités lors des GGC ont concerné notamment les diverses dimensions de la croissance économique, à savoir, notamment, la croissance verte comme moteur de croissance, les liens entre stabilité politique et croissance économique, ou encore la croissance économique par le biais de l’intégration régionale.
Ainsi, en proposant des analyses approfondies, des benchmarks et des propositions concrètes, l’Institut Amadeus ambitionne d’ériger un pont de dialogue entre l’hémicycle académique, les leaders d’opinion, les décideurs et les opérateurs économiques. Ces outils sont indispensables pour un think tank de dimension internationale et permettent de partager des lectures et des analyses sur des questions nationales ou internationales avec un large public. Outre le fait d’enrichir le débat autour de sujets prioritaires pour le Maroc et pour les pays du Sud en général, perçus par le monde universitaire comme des outils et références pédagogiques de grande valeur.