Programme

  • Mercredi 13 Novembre 2019


  • Jeudi 14 Novembre 2019


  • Vendredi 15 Novembre 2019


  • Samedi 16 Novembre 2019


Parmi les intervenants 2018

Roch Marc Christian Kaboré

Roch Marc Christian Kaboré

Président du Burkina Faso
Moustapha Cissé Lo

Moustapha Cissé Lo

Président du parlement de la CEDEAO
Thomas Boni Yayi

Thomas Boni Yayi

Ancien Président du Bénin
Dioncounda Traoré

Dioncounda Traoré

Ancien président du Mali
Jerry Rawlings

Jerry Rawlings

Ancien Président du Ghana

Luis Filip Lopes Tavares

Luis Filip Lopes Tavares

Ministre des Affaires Étrangères du Cap Vert
Ally Coulibaly

Ally Coulibaly

Ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, Côte d’Ivoire
Saeb Erakat

Saeb Erakat

Chef des négociateurs palestiniens, secrétaire général de l'OLP
José Luis Rodriguez Zapatero

José Luis Rodriguez Zapatero

Ancien Président du Gouvernement d'Espagne
Sheikha Hissah Saad Abdullah Al Sabah

Sheikha Hissah Saad Abdullah Al Sabah

Présidente du Conseil des Femmes Arabes

Nasser Bourita

Nasser Bourita

Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale
Najat Vallaud Belkacem

Najat Vallaud Belkacem

Ancienne Ministre de l’éducation nationale, République Française
Mouhcine Jazouli

Mouhcine Jazouli

Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé de la coopération africaine
Mamadou Tangara

Mamadou Tangara

Ministre des affaires étrangères de la Gambie
Cyril Svoboda

Cyril Svoboda

Ancien Vice-Premier Ministre de la République Tchèque

Jean-Marie Ogandaga

Jean-Marie Ogandaga

Ministre de l’Économie, de la Prospective et de la Programmation du Gabon
Mme Keita Diene

Mme Keita Diene

Ministre de la Coopération internationale et de l'Intégration Africaine, Guinée
Boubou Cissé

Boubou Cissé

Ministre de l’économie et des finances du Mali
Yves Leterme

Yves Leterme

Ancien Premier Ministre (Belgique), Secrétaire Générale de IDEA
André Flahaut

André Flahaut

Ministre francophone du budget, à la fonction publique et à la simplification administrative

Laurent Lamothe

Laurent Lamothe

Ancien Premier Ministre
Yasar Yakis

Yasar Yakis

Ancien Ministre des Affaires Etrangères de Turquie
Estelle Ondo

Estelle Ondo

Ministre en charge de la Décennie de la Femme, Gabon
Iveta Radicova

Iveta Radicova

Ancien Premier ministre de Slovaquie
Mahamat Saleh Annadif

Mahamat Saleh Annadif

Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, Chef de la MINUSMA

Présentation générale

Evénement incontournable dans l’agenda africain et international des grandes conférences, le Forum MEDays, organisé par l’Institut Amadeus depuis 11 ans à Tanger, s’est, au fil des éditions, graduellement imposécomme l’un des principaux évènements géostratégiques internationaux en Afrique et dans le Monde Arabe. Le Forum est, aujourd’hui, l’une des plus importantes manifestations géopolitiques et économiques organisées au Maroc par une structure non gouvernementale.

OU ?

Village MEDays
Corniche Malabata, Avenue Mohamed VI, Tanger, Maroc

QUAND ?

Du 13 au 16
Novembre 2019


FORMAT

Sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Forum MEDays est organisé en novembre de chaque année, sur une durée de quatre jours, autour de plus d’une trentaine de sessions et de panels.

Il réunit une communauté de prèsde 150 intervenants de haut niveau, représentant les cinqcontinents : Chefs d’Etats, Chefs de Gouvernements, ministreset décideurs politiques, prix Nobel, responsables d’organisations internationales, chefs d’entreprises,investisseurs, experts et personnalités étrangères depremier plan. Les MEDays regroupent environ 4500 participants chaque année.


MEDAYS 2019 – 12 EME EDITION

CRISE GLOBALE DE CONFIANCE : FAIRE FACE AUX INCERTITUDES ET À LA SUBVERSION

L’humanité entière est confrontée à un ensemble entremêlé de crises qui, à elles toutes, constituent la crise d’une humanité qui n’arrive pas à accéder à l’Humanité.” Cette phrase, qu’on peut lire dans “Le chemin de l’espérance” d’Edgar Morin et Stéphane Hessel, habille bien la réalité du monde actuel, un monde où les fractures de la société s’accentuent et se multiplient dans l’ombre d’enjeux politiques et géopolitiques incertains, et de choix économiques inégalitaires et irréversibles.
Cette crise globale est, avant tout, une crise de confiance. Dans un monde où le local et le global s’entremêlent, où la démocratisation de l’accès à l’information se fait au détriment de sa qualité, la crise globale de confiance s’amplifie, laissant ainsi place à de plus en plus d’incertitude et d’instabilité. En 2019 particulièrement, cette crise a pris de nombreux visages, ouvrant la voie à une montée de la subversion, qui apparaît tantôt comme une menace, tantôt comme la promesse d’un avenir meilleur. D’un côté, elle questionne les rapports multiples et les limites poreuses entre société, monde économique, classe politique, société civile et médias. En Amérique Latine, en Amérique du Nord, en Europe ou en Afrique, les contestations sociales se sont déclenchées massivement, opposant une société indignée par les disparités et des Etats à même de répondre aux attentes de leurs concitoyns.
D’un autre côté, elle remet en cause un “nouvel ordre mondial” aujourd’hui dépassé. Entre une Europe désunie où l’esprit solidaire se dissout dans la montée du populisme, une Russie qui s’impose en devenant une puissance énergétique de plus en plus influente, une première puissance mondiale qui s’isole et se renferme sur elle-même tandis que la Chine est sur les rangs du leadership mondial, autant de paramètres qui redessinent les contours préétablis de la gouvernance mondiale et nous poussent à considérer une éventuelle fin d’hégémonie occidentale et un déplacement du centre de gravité vers l’Est.
Par ailleurs, dix années après la débâcle financière dont les Etats se remettent encore, le spectre d’une nouvelle crise économique s’élargit. Une crise provoquée, entre autres, par les guerres commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et l’incapacité de l’Europe à apprendre de ses erreurs, notamment avec l’Italie. 2019 est également une année charnière pour la démocratie, dans la mesure où ces contestations coïncident avec l’opportunité d’un renouvellement des classes politiques. Si certaines élections viennent s’inscrire dans la continuité des mandatures précédentes et consolident les efforts entrepris, d’autres ne sont que reflets d’importantes oscillations démocratiques.


Suivez-nous sur Twitter

  • L’institut Amadeus a le plaisir de vous présenter son Mémorandum « 100 Propositions pour un Modèle de Développement… https://t.co/SkxsG60CGG
    5 hours ago
  • Mr @brahimfassi , President of Amadeus Institute, retraces the marking events of Morocco’s foreign policy for the p… https://t.co/QPsdzlFHeU
    5 days ago
  • Les experts en affaires publiques de @InstitutAmadeus se mobilisent pour la mise en œuvre de vos stratégies d’Advoc… https://t.co/9fYvyrVvAK
    6 days ago
  • « 20 ans de règne: 20 ans de Consolidation d’une Politique Étrangère Indépendante et Diversifiée »est le titre de l… https://t.co/ptNRkE1asm
    1 week ago

Nos partenaires

Nos partenaires media

Lieu

Village MEDays

Corniche Malabata, Avenue Mohamed VI, Tanger